Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 mars 2007 6 03 /03 /mars /2007 22:47
Dans le catalogue de Beaume-les-Dames, extrait de l'interview donné à Martine Perrotin:

M.P : Peindre suppose donc une remise en question permanent?

J.K. : Oui, c'est l'utilisation d'un langage amis aussi et simultanément une réflexion sur ce langage. Et puis, des limites existent : Picasso faisait remarquer  à ce propos que les sujets et les thèmes sont finalement restreints. Chaque individu est donc limité dans ce qu'il peut dire et certains sujets nous appartiennent, sur lesquels nous revenons sans cesse.

M.P.: Est-ce une obsession?

J.K. : Sûrement, j'ai; même des idées d'expositions sur un seul sujet répété : partir d'une esquisse permettant l'élaboration d'une toile mise de côté une fois terminée puis, de cette esquisse, aboutir à une autre toile, révélant une sorte d'entêtement et faisant apparaître des différences d'une toile à l'autre. C'est le problème de la sincérité, des sincérités successives, de la fragilité et de la relativité de cette sincérité.

VISAGE MASQUE
23 JANVIER 91

Partager cet article

Repost 0
Published by jean michel marche - dans ajkoskowitz
commenter cet article

commentaires

Articles Récents