Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 18:43

L'oeuvre de Jacques Koskowitz mérite d'être connue et reconnue.

SENS DE LA VISITE

Des actions vers le public et en particulier vers les scolaires de tous niveaux sont prévues

pendant les trois mois de l'exposition, dans le Musée et au Collège de Colombey-les-Belles

Renseignements auprès du Musée municipal de Toul.

Les documents ci-dessous (reproductibles sans droits) sont des propositions d'approches des toiles exposées.

Mise en perspective et humour pour cette toile qui se trouve au-dessus de la cheminée (à gauche en entrant) dans la grande salle

Mise en perspective et humour pour cette toile qui se trouve au-dessus de la cheminée (à gauche en entrant) dans la grande salle

Si la toile 3 n'est pas présente sur l'exposition, elle permet de mesurer le passage du post-impressionniste à une peinture délivrée (en partie) de sa fonction de représenter la réalité (ou pour une autre ?) On notera la permanence de certains reliefs et des mouvements  dans le ciel.  (toiles 3 et 4)

Si la toile 3 n'est pas présente sur l'exposition, elle permet de mesurer le passage du post-impressionniste à une peinture délivrée (en partie) de sa fonction de représenter la réalité (ou pour une autre ?) On notera la permanence de certains reliefs et des mouvements dans le ciel. (toiles 3 et 4)

Les deux grandes toiles du fond de la grande salle méritent qu'on s'y arrête. Prêtées par le Conseil Général 54, on y retrouve le souffle de certaine grandes toiles et fresques des siècles précédents, avec cette volonté de mettre en scène avec dynamisme un grand récit. Tourt en se servant d'un bagage hérité aussi bien de la tradition (êtres surnaturels, mouvements des personnages, construction classique...) que de la Bande Dessinée...Cette fiche s'adresse spécialement à des scolaires.

Les deux grandes toiles du fond de la grande salle méritent qu'on s'y arrête. Prêtées par le Conseil Général 54, on y retrouve le souffle de certaine grandes toiles et fresques des siècles précédents, avec cette volonté de mettre en scène avec dynamisme un grand récit. Tourt en se servant d'un bagage hérité aussi bien de la tradition (êtres surnaturels, mouvements des personnages, construction classique...) que de la Bande Dessinée...Cette fiche s'adresse spécialement à des scolaires.

L'autre grande toile répond à la précédente et semble, pour ce qui est du récit, la précéder. La construction, apparaît avec évidence, le trait volontaire et toujours sûr est celui à la fois d'un peintre - avec cet affrontement des couleurs, l'envahissement du rouge etc - et d'un dessinateur  de grand talent. Rien d'aléatoire, ni de fortuit dans l'art de Jacques Koskowitz : les éléments sont à leur place, les choses sont dites...

L'autre grande toile répond à la précédente et semble, pour ce qui est du récit, la précéder. La construction, apparaît avec évidence, le trait volontaire et toujours sûr est celui à la fois d'un peintre - avec cet affrontement des couleurs, l'envahissement du rouge etc - et d'un dessinateur de grand talent. Rien d'aléatoire, ni de fortuit dans l'art de Jacques Koskowitz : les éléments sont à leur place, les choses sont dites...

Partager cet article

Repost 0
Published by jean michel marche
commenter cet article

commentaires

Articles Récents