Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 16:59

LECTURE DE TEXTES PACIFISTES D’YVAN GOLL 

08/01/2017
11:00 - 12:00

 

 

MUSEE WÜRTH FRANCE ERSTEIN

Dimanche 8

8 janvier 2017 à 11h

les Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll* (Saint-Dié-des-Vosges) proposent de mettre en valeur les textes d’Yvan Goll (auteur, poète, romancier et dramaturge), écrit durant la guerre 1914-1918.

Ces poèmes pacifistes seront proposés dans les salles du musée, au cœur de l’exposition « 1914-1918 : Guerre d’images – Images de guerre« .

Après une brève présentation de la vie et de l’œuvre d’Yvan Goll, Nadine Albert-Ronsin et François Maubre proposent une lecture à une et deux voix.

 

L’engagement d’Yvan Goll pour la paix, le rassemblement des peuples et l’Europe bien avant l’heure fut le combat littéraire de toute sa vie.

Ce poète franco-germanophone a participé au mouvement expressionniste berlinois en 1913-1914, avant de militer au sein d’un groupe pacifiste lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté.

Installé à Paris dès 1919, Yvan Goll tutoiera des artistes et personnalités tels que Chagall, Malraux, Delaunay, Léger, et tant d’autres tout aussi prestigieux. Ses recueils de poèmes, romans et essais seront diffusés autant en Allemagne qu’en France. Ses œuvres ont été traduites en 16 langues, de son vivant. L’homme s’est éteint en 1950 et repose au cimetière du Père-Lachaise à Paris. Son épouse Claire l’a rejoint en 1977.

Cette lecture est proposée en parallèle à la sortie de l’ouvrage : « Écrits pacifistes d’Yvan Goll, poèmes et proses, 1914-1920 » publié par les Éditions Aspect (Nancy).

Dimanche 8 janvier 2017
à 11h

Tarif d’entrée au musée

 * Les Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll, association créée en 1990. Cette dernière assure la gestion des droits d’auteur pour les deux écrivains, organise le Prix international de poésie francophone Yvan Goll (3000€) remis tous les ans sur le Marché de la Poésie à Paris (Place St Sulpice), enrichit le Fonds Goll de la médiathèque et celui du musée de la ville de Saint-Dié des Vosges, travaille à faire connaître l’importance de l’oeuvre d’Yvan et de Claire Goll dans la création littéraire du XXe siècle.

 

 

 

Voir les commentaires

Repost 0
Published by jean michel marche
commenter cet article
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 11:32

L’exposition « Jacques Koskowitz » a donné lieu pendant près de trois semaines à une animation pédagogique qui a intéressé en matinée plus de 500 écoliers.

Le calendrier des visites, organisé par Serge Herbuvaux, réservait 4 matinées par semaine aux classes de la Maternelle au CM2, conduites par leur professeur et accompagnées par de nombreux parents.

Les animations, menées conjointement par Yvon Maillet, Jean-Michel Marche et Serge Herbuvaux, ont permis de faire découvrir à des enfants- et les adultes les accompagnant – une œuvre riche d’invention, de maîtrise et de diversité.

 

Il faut le dire dès le début de ce compte-rendu : l’exposition était magnifique.

Dans ses choix. Dans son installation. Dans son parcours : vastes espaces, recul suffisant, abondance sans surcharge, tout était fait pour satisfaire le regard, et pour ce qui nous concerne, l’intérêt pédagogique.

Intérêt pédagogique : les mots semblent forts, ou pour certains malvenus. En existe-t-il d’autres ?

Jacques Koskowitz, pédagogue de l’Art, oui ! Nous qui l’avons connu, nous savons bien, parce qu’il nous en a convaincu, que les œuvres plastiques sont termes et arguments d’apprentissages.

Pédagogue et artiste. Artiste et pédagogue ? Artiste-pédagogue, s’il faut utiliser les deux mots quand un seul conviendrait peut-être.

 

Après une présentation de l’artiste par Serge Herbuvaux, il est temps, pour les enfants de découvrir l’exposition.

«Waouoooo !» Mais aussi plus banalement des « Oh ! » des « Ah » ou d’autres exclamations qui sortent des standards.

C’est l’impression traduite qui domine lorsque les enfants pénètrent dans la salle d’exposition.

Il faudrait ici partager les moments de cette première visite des écoliers, certains tout petits, de cette découverte d’un univers nécessairement personnel...mais pas tant.

 

Des portraits « de famille » on glisse aux paysages – le vent dans le conifère, on le voit*-, la mer toujours reconnue, les visages tendant à l’abstraction- suivons nos doigts du front au menton -, des découvertes et des surprises– le tableau de l’affiche déchiffrée par un petit du CP comme une danse de papillons ! -, les statues de carton – déjà les super-héros de Marvel – et pour finir, un coup d’œil sur le mur des Rougeverts - Tintin, Mickey et compagnie -, les Pokémons sauce Koskowitz.

 

La classe est divisée en 2 groupes, l’un pour un atelier Rougeverts, mené par Yvon Maillet, l’autre s’intéressant à l’espace « Abstraction ? » avec Jean-Michel Marche.

Des ateliers sages et actifs, concentrés et curieux, ce qu’on souhaite à chaque enfant et chaque professeur : des écoliers ouverts, sans préjugés et, parce que nous sommes dans une ville multiculturelle, à la fois semblables – tous sensibles à la couleur, à la liberté des formes, au dynamisme du mouvement - et différents, par l’interprétation de certaines toiles.

Côté Rougeverts, c’est l’enthousiasme : voilà des personnages - car méchants jusqu’à se punir eux-mêmes – qui plaisent aux enfants : de vilains garnements que l’on peut dessiner d’un trait de crayon...et imiter en grimaçant.

Au sein de l’exposition, suivant la demande des enseignants, on étale feuilles et crayons de couleur pour découvrir le portrait en gris, ou les papillons, on reconstitue la mise au tombeau la dame au chat ( titres arbitraires ).

 

Découvertes pour tous - écoliers, enseignants, parents, animateurs – d’une œuvre bien sûr, mais aussi des réactions qu’elle suscite : surprises, curiosité, commentaires, interprétations.

 

Une expérience positive qui renouvelle celle faite au Musée de Toul, avec le regret de n’avoir pas accompagné quelques groupes d’adultes, comme nous l’avions fait alors.

Cp du Charmois- CE1 et CE2 Jean Macé-n CM2 Charmois - CM Placieux-
Cp du Charmois- CE1 et CE2 Jean Macé-n CM2 Charmois - CM Placieux-
Cp du Charmois- CE1 et CE2 Jean Macé-n CM2 Charmois - CM Placieux-
Cp du Charmois- CE1 et CE2 Jean Macé-n CM2 Charmois - CM Placieux-

Cp du Charmois- CE1 et CE2 Jean Macé-n CM2 Charmois - CM Placieux-

Repost 0
Published by jean michel marche
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 11:11

Fiche 9 : à propos de...

FICHE 1 : portrait/visage

- en reprenant la construction de la fiche 1 que tu reproduis sur une feuille

ajoute les yeux, les sourcils, le nez

- à quel héros de film de science fiction te fait penser le personnage en rouge ?:

- et le mannequin dont la tête est reproduite sur la fiche ?:

- quelle est matière utilisée pour fabriquer cette statue ?:

FICHE 2 : dessine-moi un Rougevert

salle Koskowitz

- cite 5 victimes des Rougeverts

- sur une feuille dessine un (des) Rougevert dans une action que tu imagines

- rédige un texte court où tu racontes une des images :..................................................

….............................................................................................................................................................................................................................................................................

…...................................................................................................................................

FICHE 3 : raconter la violence

tableau 1

- propose un titre :

- combien de personnages entourent la victime ?:

- quelles sont les couleurs choisies ?:

- comment se nomme le personnage de droite ?:

- quel est son caractère ?:

- que fait le personnage de gauche ?:

- à quoi ressemblent les deux silhouettes de droite ?:

dessins

- comment se nomment les héros de ces 4 images ?:

- propose 4 mots pour qualifier leur caractère :

…...........................................................................................................................

- quelles sont leurs occupations ?:

- quels « outils » sont utilisés :?

- quels personnages de BD reconnais-tu ?:

- quels sont leurs créateurs ?:

fiche 9 : à propos de (suite et fin)

FICHE 4 : influences

- les trois tableaux de gauche ont été réalisés par des peintres connus ; nomme-les :

…........................................... ;........................................... ;..................................

- donne un titre à chaque tableau :

…........................................... ;........................................... ;..................................

- quels sont les thèmes représentés ? :

…........................................... ;........................................... ;..................................

quels sont les points communs entre chaque tableau de droite et son vis à vis de gauche ?:

tableau 1 :...........................................................................................................

tableau 2 :...........................................................................................................

tableau 3 :........................................................................................................

FICHE 5 : vers l’abstraction

Tableaux 1 et 2

quelles directions prennent les lignes qui structurent les tableaux ?:

à quoi vous font-elles penser :?

où trouve-t-on des structures semblables ?:

compare le tableau 2 et le tableau 3

quels sont les points communs ?:

en quoi sont-elles différentes ?:

compare le tableau 3 et le tableau 4

points communs :

différences :

dans l’exposition trouve un autre tableau proche de ce dernier :

pourquoi peut-on parler de « tableau abstrait ? » :................................................................

….....................................................................................................................................

FICHE 6

travail sur les fiches (1) et (2)

FICHE 7

travail sur la fiche 6 (2)

FICHE 8

travail sur la fiche

FICHE 7 : voir fiche construire (2)

FICHE 9 / QUESTIONNAIRE

FICHE 10 / : questions et réflexions, c’est à vous

Exposition Koskowitz - 2016- les fiches
Exposition Koskowitz - 2016- les fiches
Exposition Koskowitz - 2016- les fiches
Exposition Koskowitz - 2016- les fiches
Exposition Koskowitz - 2016- les fiches
Exposition Koskowitz - 2016- les fiches
Exposition Koskowitz - 2016- les fiches
Exposition Koskowitz - 2016- les fiches
Repost 0
Published by jean michel marche
commenter cet article
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 12:30
Vandoeuvre rend hommage à Jacques Koskowitz

La ville de Vandœuvre rend hommage à Jacques Koskowitz
• août 23, 2016
• Écrit par ICI-C-NANCY.fr
• Publié dans Exposition Culture.

En septembre, la ville de Vandœuvre rend hommage à Jacques Koskowitz, peintre installé à Vandœuvre dans la dernière partie de sa carrière...


Inauguration d’un espace d’exposition - La commune de Vandoeuvre-lès-Nancy a souhaité donner le nom de l’artiste à un espace d’exposition de la ferme du Charmois, structure socio-culturelle vandopérienne inaugurée en septembre 2014. En face, se trouve l’espace « Michel Dinet », qui avait suivi les cours de dessin de Jacques Koskowitz à l’école normale de garçons de Nancy. Le lien entre les deux hommes ne s’est jamais rompu.


Réunir leur souvenir dans un même bâtiment au service des citoyens et de l’art tombait sous le sens. Sans nom jusqu’ici, cette salle, très demandée par les artistes locaux et les associations, a d’expositions depuis sa création.

Exposition - L'exposition sera l’occasion de rendre hommageau peintre en présentant son œuvre au public. Ce sont environ 70 œuvres qui seront exposées espaces Dinet et Koskowitz : peintures, dessins, sculptures, objets peints. Le souhait de Vandœuvre est de présenter des réalisations qui n’ont pas été exposées depuis le décès de l’artiste, en 1997. Cette exposition se veut donc complémentaire à celles organisées par le Conseil général et par le musée de Toul.

Autour de l’exposition. Le vernissage et l'inauguration de l’espace Jacques Koskowitz se dérouleront vendredi 16 septembre à 18h30.

Un concert du Chœur polychrome sera proposé dimanche 2 octobre à 16h30 et sera suivi
d'une conférence jeudi 6 octobre à 18h30 « Jacques Koskowitz, à la découverte d’un peintre lorrain » par Denis Grandjean.

Jacques Koskowitz (Nancy 1932-Vandœuvre 1997) – « Kosko », tel que le surnommait ses amis, a été professeur de dessin à Nancy et Mulhouse, auteur producteur à FR3 Nancy, réalisateur de films sur l’art, créateur d’une troupe de théâtre, auteur d’affiches et de bandes dessinées et surtout peintre et sculpteur. Au
cours de sa carrière, ses œuvres ont été présentées dans de nombreuses expositions collectives ou personnelles.


Récompensé du prix Galilée de l’Académie Stanislas en 1987, on trouve de ses œuvres dans des collections privées en France et à l’international. Il passa les dernières années de sa carrière et de sa vie à Vandœuvre-lèsNancy.


Exposition Hommage, Jacques KOSKOWITZ Peintures - Dessins - Sculptures. Une exposition à voir : Ferme du Charmois, 2 avenue du Charmois à Vandoeuvre-lès-Nancy Du 17 septembre au 13 octobre 2016. Mardi au dimanche de 14h à 18h. Entrée libre et gratuite.
www.ici.c.nancy.fr 2015

Repost 0
Published by jean michel marche
commenter cet article
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 14:24
invitation
invitation

Après une exposition à Forbach, voici Serge Herbuvaux de retour à NANCY pour le Salon des artistes lorrains

Salon des artistes lorrains : Serge Herbuvaux
Repost 0
Published by jean michel marche
commenter cet article
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 23:03
Serge Herbuvaux à Forbach
Serge Herbuvaux à Forbach

Serge Herbuvaux expose actuellement à Forbach et jusqu'au 2 mai 2015 à la Galerie "la Tête de l'Art"

Serge Herbuvaux à Forbach
Serge Herbuvaux à Forbach
Serge Herbuvaux à Forbach
Repost 0
Published by jean michel marche
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 16:13
Denis Granjean, président de l'association, au pupitre
Denis Granjean, président de l'association, au pupitre
Denis Granjean, président de l'association, au pupitre
Denis Granjean, président de l'association, au pupitre
Denis Granjean, président de l'association, au pupitre

Denis Granjean, président de l'association, au pupitre

Conférence à la Médiathèque de Toul

En partenariat avec la MJC de Toul, la conférence animée par Denis Grandean, président de l'association AJK, présentée en 2014 au Conseil Général 54, a été donnée à la Médiathèque de Toul devant un public curieux et parfois étonné, d'une vingtaine de personnes.

Etonné comme je le fus devant l'importance de l'oeuvre - dont je connaissais le nombre impressionnant de tableaux, gravures, sculptures et - et surtout devant des tableaux que je n'avais jamais vus !!

Denis Granjean maîtrise parfaitement son sujet (Jacques Koskowitz, un sujet !, nous faisant partager la connaissance qu'il a de l'artiste et de son oeuvre, mais aussi de l'homme, pourtant réservé si ce n'est secret.

Mais "l'oeuvre parle d'elle-même", comme disait "Kosko", tant par son exigence, son étendue, la multiplicité de ses points de vue. Artiste, Jacques Koskowitz le fut de façon entière, directe.

On peut regretter qu'elle n'aie pas la place qu'elle mérite. Mais c'est souvent le cas, hier comme aujourd'hui, quand on s'intéresse plus à l'éphémère qu'au Temps et qu'on laisse la place à des oeuvres gonflables...plus...fragiles, je dirais.

Repost 0
Published by jean michel marche
commenter cet article
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 19:15

L'association Phil'Art de Toul - dont l'objet est de " faire entendre l’homme et le monde au travers d’activités culturelles variées telles que conférences et débats philosophiques illustrés ou non, lectures de textes mis en espace, expression musicale, expression poétique, textes populaires et toutes les initiatives individuelles ou collectives privilégiant le verbe dans tous ses états."- ne pouvait faire l'impasse de l'exposition qui se tient jusqu'au 5 janvier au Musée de Toul.

Mais la richesse des toiles -et autres réalisations exposées notamment dans la salle verte, incontournable !! - méritait mieux qu'une promenade de curiosité.

C'est pourquoi André Kleczeck et Josette Codron, adhérents de l'association, avaient pris contact avec le Musée afin d'organiser une "visite-guidée"- (plutôt qu'une conférence) de l'exposition, visite assurée par Jean Michel Marche, par ailleurs adhérent de Phil'Art et de l'association des Amis de Jacques Koskowitz.

Près d'une trentaine de personnes ont suivi avec curiosité et intérêt la visite de cette oeuvre originale et diverse qui mérite plus qu'un détour.

Dans la belle salle des tapisseries, 4 toiles comme le résumé d'une vie de recherche plastique...et les amateurs d'arts de l'association Phil'Art

Dans la belle salle des tapisseries, 4 toiles comme le résumé d'une vie de recherche plastique...et les amateurs d'arts de l'association Phil'Art

Repost 0
Published by jean michel marche
commenter cet article
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 16:48

Nous avons accompagné de nombreuses visites, notamment scolaires, dont nous ferons le bilan dans quelques jours.

Notons aussi la rencontre avec les Amis du Musée en compagnie du Docteur Michel Hachet, et samedi 14 la visite des amateurs de l'association Phil'Art de Toul.

Les quelques photos qui suivent illustrent la visite de deux classes de 4ème du Collège Rigny de Toul.

Exposition Jacques Koskowitz (3) les visites
Exposition Jacques Koskowitz (3) les visites
Exposition Jacques Koskowitz (3) les visites
Repost 0
Published by jean michel marche
commenter cet article
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 23:46

voici quelques fiches pour vous aider à découvrir l'exposition : reproduction permise, pas de droits.

Tableau de gauche, mur du fond ; très grand format ; prêt du CG54

Tableau de gauche, mur du fond ; très grand format ; prêt du CG54

Tableau de droite mur du fond; très grand format ; prêt du CG54

Tableau de droite mur du fond; très grand format ; prêt du CG54

Variation sur le thème du paysage à partir du tableau connu de Van Gogh

Variation sur le thème du paysage à partir du tableau connu de Van Gogh

Tableaux travée de gauche . A partir  de la série des très beuax portraits de sa femme Paulette (expo de la Fac de Droit), la "déchirure" (voir petite gouache) s'impose et oriente l'étude des portraits vers l'abstraction (niche de la travée) et les grands personnages aux allures d'insectes (couloir)

Tableaux travée de gauche . A partir de la série des très beuax portraits de sa femme Paulette (expo de la Fac de Droit), la "déchirure" (voir petite gouache) s'impose et oriente l'étude des portraits vers l'abstraction (niche de la travée) et les grands personnages aux allures d'insectes (couloir)

Clin d'opeil et surprise : de Georges de la Tour (la nativité) à la naissnce du Rouge-Vert, il n'y a qu'un pas que Jacques Koskowitz franchi d'un saut dans le temps et avec quelle habileté.

Clin d'opeil et surprise : de Georges de la Tour (la nativité) à la naissnce du Rouge-Vert, il n'y a qu'un pas que Jacques Koskowitz franchi d'un saut dans le temps et avec quelle habileté.

qUELQues tableaux "abstraits" en fin de travées...mais il reste necore bien des traces de l'étude du protrait

qUELQues tableaux "abstraits" en fin de travées...mais il reste necore bien des traces de l'étude du protrait

Repost 0
Published by jean michel marche
commenter cet article

Articles Récents